Environnement enrichi

Pluie, comment les occuper?

Aujourd'hui, c'est le bon jour pour en parler... ;-) Un article qui parait bête, mais qui revient constamment sur le tapis, lors de mes cours d'éducation canine.

 

Que faire avec mon chien, pour qu'il s'occupe et se calme à la maison?

 

Ce week-end, je fus étonnée d'une discussion sur Facebook entre deux collègues, qui se reconnaîtront.

 

Une, montrait justement des photos, des occupations mises en place à la fourrière, par ce temps bien pourri et l'autre collègue, expliquait, qu'elle discute avec les SPA pour mettre en place un environnement enrichi, mais que ça coince fortement de ce côté là.

 

Je suis toujours sidérée, de voir, qu'il y a de la résistance. Que ce soit au domicile de certains, dans les refuges ou les pensions, pour prendre le temps de mettre quelques activités en place, afin d'occuper les chiens et les stimuler.


A l'heure actuelle, il y a tout de même pas mal d'études avec des publications scientifiques, pour enfin confirmer ce que l'on supposait depuis belle lurette. Les chiens sont pourvus d'émotions et les chiens sont des êtres cognitifs. Il y a même des études faites avec l'IRM pour connaître la préférence des chiens entre félicitations ou nourriture!

 

Donc attendre toute la journée son propriétaire, sans rien faire à la maison, n'est pas du tout adéquat.

 

Les capacités de concentration d'un chien, se détériorent dès 4 semaines de confinement (source Ken McCort DogEvent 2016). Donc imaginez, les chiens des refuges qui sont sous stimulés, ceux qui sont séquestrés à la frontière pour être mis en quarantaine, ou les chiots de provenances douteuses... On peut cependant heureusement récupérer l'attention (100%?), par la réintroduction de stimulation mentale.

 

Les chiens placés en refuge, perdent également  la reconnaissance, du geste de "pointer/désigner" ou suivre la direction du regard de l'humain dans une direction, à cause de contacts appauvris avec les humains. Les bébés humains ne suivent pas ce geste de la main, avant 1 an et demi! 
Source: http://www.journalvetbehavior.com/article/S1558-7878(16)30059-4/fulltext

 

Donc autant prévenir que guérir! Mais les vieilles habitudes ont la vie dure...

 

 

Pour l'équilibre du chien, le défoulement physique n'est pas suffisant, il a besoin d'un mélange de plusieurs activités pour être bien dans ses poils! Le besoin de rester occupé est génétiquement programmé dans la majorité des chiens. Une sous-occupation ou un manque de contacts avec des congénères ou l'humain sont des souffrances pour un chien. En tant que propriétaire, nous devons répondre à ses besoins, tout simplement.

 

Le chien a besoin en moyenne de 3 à 5 heures d'activités générales quotidiennes selon les chiens. Ce manque d'occupation est à l'origine de nombreux problèmes de comportement. 

 

 

L'activité générale quotidienne d'un chien se divise en différentes parties:

  • Activité locomotrice: promenade, courir, sauter, nager, agility, frisbee, creuser, jeux...
  • Activité vocale: aboiements, gémissements...
  • Activité masticatoire: ingestion des repas, mâcher des os, lécher un kong...
  • Activité intellectuelle: jeux de réflexions, apprentissage de tours amusants, jeux utilisant le flair du chien...
  • Activité sociale: avec ses congénères, hommes, autres animaux..
  • ...

Quelques idées faites en pension aujourd'hui ci-dessous. Facile à mettre en place. Comme d'habitude, faut juste prendre le temps de le faire :-)

Adaptez selon les capacités du chien et sous surveillance. Le chien doit rester calme et ne pas se surexciter. Si c'est le cas, le jeu que vous proposez est trop difficile pour lui, baissez le niveau de difficulté. Faire en individuel, me permet de passer du temps qu'avec un seul chien et d'éviter les bagarres provenant de la protection de ressources. 

 

Avec l'équipe de choc: Inu, Lars, Lindor, Narko, Itak, Baïla et Maxwell ;-)

Des jeux de réflexions pour trouver des croquettes sous les plots à déplacer. Inu

Apprendre à son chien à se limer les ongles lui-même sur du papier abrasif. Apprentissage au clicker... Super efficace! Comment joindre l'utile à l'agréable. Itak

Des massages à gogo pour faire le plein d'ocytocine. Maxwell

Des cônes couchés ou debouts avec des croquettes cachées. Inu

Un tapis de fouille pour flairer. Maxwell

Un linge plié avec des croquettes cachées. Lindor

Un mini parcours découverte pour les chiots. Ne pas diriger le chiot dessus mais le laisser interagir avec son environnement. Narko

Des os à ronger. Baïla

Les éternels Kong fourrés. Lars

Des ustensiles de cuisine suspendus à une corde et tartinés de Parfait. Narko

Des jouets distributeurs de croquettes. Une bouteille en PET fera l'affaire aussi. Narko

Un tabouret retourné où des croquettes sont cachées dans les alvéoles. Narko


Donc voilà, pas besoin de se ruiner en matériel. Evidemment, il reste plein d'autres choses comme activités à mettre en place, comme par exemple, de la discrimination d'odeur ou de petits tricks...

 

L'activité intellectuelle /masticatoire et flair est cinq fois plus fatigante que l'activité physique! A retenir pour les gens qui ont des chiens actifs et qui ont besoin de beaucoup d'occupation dans la journée. Attention, ceci ne remplace en aucun cas la promenade quotidienne, mais est un supplément aux autres activités quotidiennes!

 

Ensuite, assurez-vous que les chiens dorment suffisamment. Les chiots nécessitent 18-20 heures par jour. Les adultes ont besoin de 12-14 heures. Le meilleur équilibre est les périodes d'activité entrecoupées de repos. La recherche sur les chiens de rue par Sindhoor Pangal montre que leur comportement le plus commun est le sommeil, suivi par le mélange social et la recherche de leur prochain repas. Gagner un repas en le recherchant est beaucoup plus satisfaisant que de simplement prendre un morceau de nourriture dans une écuelle, une ou deux fois par jour.

 

Cela nous amène, à l'enrichissement sensoriel ou plutôt: environnement enrichi.
Les chiens qui recherchent de la nourriture utilisent leur sens de l'odorat, du toucher, de l'ouïe, du goût et de la vue pour détecter et localiser les aliments comestibles. Ils expriment chacun de ces comportements naturellement pour chasser avec leurs 5 sens.

 

Les chiens qui satisfont les comportements naturels ont tendance à ne pas aboyer devant la baie vitrée toute la journée, à ronger votre canapé, à creuser des trous dans la cour, à salir votre tapis persan, à sauter frénétiquement sur vous quand vous rentrez du travail ou d'autres comportements gênants.

 

Surtout ne pas sur stimuler, pensez aux chiots qui doivent absolument dormir la journée! On ne le répétera jamais assez, mais c'est une chose à l'origine de beaucoup de problèmes. Maximiser l'exercice quotidien entraîne un épuisement à court terme, mais paradoxalement, une surexcitation prolongée peut aggraver le comportement à long terme ou en créer. Source: http://ppgworldservices.com/2018/01/14/dogs-require-daily-enrichment/comment-page-1/ 

 

L'épuisement et la relaxation ne sont pas du tout les mêmes choses! Un chien épuisé est une tornade à la maison et n'est pas du tout relax, au contraire. Et du coup, les gens rajoutent encore de la stimulation pour que le chien se défoule et on obtient un joli cercle vicieux sans fin, de problèmes. Je me répète, mais flair et mastication sont vos meilleurs amis pour vous et votre chien

 

Sous occuper le chien, nous amène également des problèmes. Savoir doser, prendre le temps, observer... C'est individuel d'un chien à l'autre, d'une race à l'autre...

Avoir un chien actif mais cependant calme, se travaille au quotidien depuis chiot et doit être votre ligne de conduite, tout au long de la vie de votre chien. Et devrait dans l'absolu démarrer à l'élevage!

 

 

Et bien sûr, il y en a que la pluie ne dérange pas non plus pour jouer dehors :-)

 

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    Sabine (jeudi, 25 janvier 2018 16:03)

    Bonjour, merci pour cet excellent article! Il y a tellement de choses que l’on ne sait pas! Ça m’a donné quelques idées que je vais appliquer :0)