Historique:

Origine viking:

D'après les vestiges archéologiques, nous savons que les chiens des peuples nordiques, datant de plusieurs milliers d'années, étaient des chiens de type spitz. Ils ont été produits à partir du métissage du loup arctique avec les chiens domestiques du sud. Ces chiens étaient utilisés pour la chasse, la garde de troupeaux, la protection du troupeau et la compagnie. 

 

Les origines du Västgötaspets se situent dans la plaine fertile du "Västergötland", où les premiers lotissements ont été construits au début de l'âge de pierre. 

 

Le vallhund n'est donc pas une race récente créée grâce à des croisements pour un but précis afin d'être utilisé par l'homme. C'est pourquoi, il est classé dans le groupe 5 des primitifs. En Suède, on le surnomme chien des Vikings, faisant remonter ses origines au VIII° ou IX° siècle (voire même parfois jusqu'au V° siècle). L'histoire de la race avant son sauvetage est quasiment inconnue faute de documents la mentionnant. 

 

Bien que des squelettes de chiens de type spitz, semblables aux buhunds et elkhounds actuels, ont été retrouvés dans des tombes scandinaves à partir du VI° siècle (le plus petit d'entre eux toisant 25cm au garrot), il n'est fait mention nulle part de chiens atteints de nanisme. Cela peut vouloir dire que de tels chiens n'existaient pas encore à l'époque où les chiens étaient enterrés avec leurs maîtres, ou tout simplement que ces chiens appartenaient à des familles modestes (les tombes avec des chiens étant traditionnellement réservées aux personnes importantes, les chiens enterrés avec eux étaient probablement des chiens de chasse ou de garde et non des chiens de ferme). 

 

En début d'année 2017, une nouvelle étude sur les différentes étapes de la domestication canine et d'apparition des races montre que le vallhund appartient à la même famille génétique que le berger islandais, l'elkhound norvégien et le spitz-loup. Le vallhund est donc bien une race dont les origines sont principalement scandinaves. 

 

Il est possible que le nanisme soit apparu spontanément, ou bien que les Scandinaves, durant une expédition viking, aient ramené de la Méditerranée un des nombreux petits chiens de ferme à pattes courtes établis depuis longtemps dans ces régions, comme le mali medjimurski de Croatie, ou l'alopekis de Grèce (dont les premiers ossements du type datent de 8000 ans et qui est mentionné par Xénophon vers 500 avant JC) comme ratiers sur leurs navires.

 

Mais à l'heure actuelle, il est impossible de savoir quand les premiers chiens de type vallhund sont apparus en Suède, ou comment exactement.

 

À Hornborgasjön, il y avait un certain nombre de colonies à l'époque du néolithique. Sur certaines d'entres elles, ils avaient enterré leurs chiens. Sur les chiens morts, on avait saupoudré une poudre rouge, ocre, constituée d'un sol ferreux. L'un des chiens a été enterré il y a 9 000 ans. Il s'agit donc du plus vieux chien domestique connu des pays nordiques.

Musée Falbygdens.
Musée Falbygdens.

Le premier élevage:

Vara est une commune du sud-ouest de la Suède. C'est ici, dans les années 1920, que Karl Gustave Zetterstén, instituteur et éleveur de terriers écossais, a pris ses fonctions au lycée local. Karl avait remarqué et était intéressé par ce petit Vallhund attrayant, accompagnant les agriculteurs, lors de la vente de chevaux et des terres agricoles environnantes. Ces chiens étaient de précieux chiens de ferme polyvalent qui guidaient le bétail, débarrassaient la cour des nuisibles et prévenait des intrus sur la propriété. Ces chiens étaient relativement connus jusqu'à la première guerre mondiale. Mais au cours des deux ou trois années suivantes, leur nombre a rapidement diminué et la race menacée d'extinction. 

 

L'attention de Karl fut attirée, le printemps de 1942 par une annonce dans un journal. Une publicité avait été placée par le comte Björn von Rosen. Passionné de chiens et juge de terrier, il recherchait ce petit Vallhund. Ayant déjà participé à la sauvegarde de plusieurs autres races suédoises, il s'était concentré sur les chiens de ferme dont il se souvenait depuis son enfance. Lorsqu'il était enfant, il avait passé les étés avec un ami dans leur ferme du Västergötland. Ces chiens étaient très sociables. Ils ont souvent été observés en train de courir devant les attelages de chevaux, de suivre les agriculteurs au marché.

 

Björn et Karl étaient sur le point de partir à la rescousse de cette race. Alors que le monde était aux prises avec la Seconde Guerre mondiale, la recherche de ce qui restait des chiens survivants a commencé sérieusement. Ils ont fait le tour des plaines de Vara, des routes de campagne, à la recherche de chiens survivants.

Les semaines d'été passèrent, puis soudain, ils trouvèrent enfin! Ils étaient tombés sur une femelle du nom de Topsy  dans la ferme d'Andersson. Topsy a été décrite comme une femelle parfaite, grise et à la taille arrondie. Découvert plus tard, un mâle appelé Mopsen fût également utilisé. Et avec deux autres chiennes, Lessi et Vivi, les deux hommes ont commencé un programme de sélection.  Mopsen a également engendré une femelle, Tessan.

A l'époque du sauvetage de la race part Karl Gustave Zetterstén, il est mentionné nul part que des chiens types corgi ou pembroke aient été vu dans la campagne suédoise. De plus, ces deux dernières races ont des soucis de discopathie contrairement au vallhund. Ce qui expliquerait également que c'est bien le corgi et le pembroke qui descendent du vallhund et non l'inverse.

Club de race suédois:

Bjorn von Rosen a rapidement reconnu que Topsy était le meilleur spécimen de tous et a commencé à rédiger le premier standard de race en fonction de ses qualités. Cette norme, ainsi que des photos des autres chiens ont été envoyées au club suédois. Le club suédois, souhaitait lui aussi voir la race sauvée et reconnue. Ainsi, à l’automne, six premiers chiens et leurs propriétaires se sont rendus à une exposition à Göteborg où ils ont été évalués par trois juges. 

 

Les messieurs étaient persuadés que Topsy était bien le spécimen idéal. Elle était considérée comme ayant un beau corps, une tête forte, une parfaite qualité de fourrure et de la bonne couleur grise. Bien que Karl-Gustaf Zetterstén ait réussi à avoir les couleurs tel que le marron, le jaune et le brun-rouge dans les années 1950, il y avait beaucoup de détermination à faire en sorte que, dans l'élevage, les chiens doivent toujours "ressembler à un chien de grand-père" et conserver la capacité à garder leur troupeau.

 

Après une année d'exposition, le club canin a reconnu la race en 1943. Björn von Rosen avait écrit des articles sur la race, publiés dans Svenska Dagbladet, un grand journal. Cela a suscité beaucoup d'intérêt et de demande de la part du public. Karl Gustave Zetterstén, qui élevait toujours des terriers, a créé l'élevage Borghälla. Il s'est senti un devoir de soigner et de continuer à élever cette race. Karl a continué à rechercher plus de chiens et a réussi à trouver une belle chienne, Tyra. Tyra portait une poitrine blanche et avait une bonne longueur de jambe. Son père s'appelait Nicke. Tyra a été accouplée à Pelle, un fils de Mopsen issu de Tessan. Un très beau garçon, Borghällas Ajo, de la portée de cinq chiots et qui est devenu un étalon très remarquable, grâce à ses pattes antérieures très droites, son poitrail et son manteau gris court et dur. Karl a également élevé 'Borghällas Delila', le tout premier champion suédois de Vallhund.

 

Puis, en 1964, le standard de la race suédoise a été révisé et le nom de Västgötaspet a été officiellement adopté, reconnaissant la région de Västergotland, où le sauvetage a été lancé. Ce nom signifie littéralement ''spitz des Götar de l'Ouest''. Les Götar étaient un peuple germanique, apparentés aux goths, qui vivaient dans le sud de la Suède et qui donnèrent leur nom à la région historique du Götaland (pays des Götar), la plus au sud des 3 régions historiques de Suède, ainsi qu'aux provinces du Västergötland (pays des Götar de l'Ouest) et de l'Östergötland (pays des Götar de l'Est). Le nom de Spitz des Wisigoths est donc une erreur de traduction, le peuple des Wisigoths ne s'étant jamais installé en Suède (une autre traduction du nom de la race étant Chien des Goths de l'Ouest.)  

Elevage Borghällas
Elevage Borghällas
EnglishFrenchGermanItalianPortugueseSpanish

Retrouvez-nous et abonnez-vous sur:


Partagez